menu

LE GÉNÉRAL ALBERT HUMBLOT (1881-1962)

Enfant de la Troisième République, officier de carrière, combattant de la France libre

Il est des grands serviteurs de l’État qui resteront à jamais des oubliés de l’histoire. Le général Albert Humblot était de ceux-là… jusqu’à ce que son petit-fils, François Humblot, redécouvre la carrière de ce militaire aussi discret que valeureux et demande à Arnaud Berthonnet, docteur en histoire de l’université de la Sorbonne (Paris IV), de la retracer dans un livre.

Albert Humblot est issu d’une famille modeste. Parti de presque rien, poussé par sa mère, institutrice, et par ses professeurs du lycée de Rouen, c’est un élève boursier qui travaille dur pour intégrer Polytechnique. À sa sortie, il choisit l’artillerie coloniale. Serviteur dévoué de son pays, plaçant l’honneur de la nation au-dessus des considérations politiques, religieuses, socio-économiques… et de son propre intérêt, il terminera sa carrière au grade de général de division, cité deux fois pour le grade de général de corps d’armée. De 1903 à 1946, il sert en Afrique Noire (Sénégal et Guinée), en Indochine (Cochinchine) et au Liban, prend part à la Première Guerre mondiale dans l’armée d’Orient, et à la Seconde Guerre mondiale au Liban, sous l’étendard des Forces françaises libres aux côtés des généraux Catroux et de Gaulle.

Tels Faidherbe, Gallieni, Lyautey, Gouraud, Catroux, dont l’engagement pour la patrie et le parcours ont été assez précisément étudiés par les historiens, Albert Humblot fait partie de ces militaires coloniaux qui ont consacré leur vie à représenter la France dans ses territoires coloniaux et outre-mer, exerçant à la fois des fonctions de protection, de défense et d’administration.

Cette biographie nous emmène le 15 septembre 1918 à la bataille de Dobro Polje, en Macédoine, quand l’armée française et ses alliés serbes enfoncent le front bulgare, prélude à la victoire totale sur les allemands deux mois plus tard. De 1941 à 1946 au Liban et en Syrie, nous sommes plongés au cœur des relations très tendues entre les combattants de la France libre et les troupes anglaises, là où le militaire déterminé et grand connaisseur du terrain devient un diplomate émérite faisant face notamment au général Spears, l’envoyé spécial de Churchill au Levant.

Homme d’action et de conscience, le général Humblot est une personnalité attachante, profondément humaine. Ce livre revient sur un parcours exemplaire, fait revivre les grands théâtres d’opération militaires et nous remémore des pans de l’histoire nationale oubliés.
À découvrir !

  • Publié en juin 2019
  • EAN/ISBN : en cours
  • 22 x 22 cm
  • 156 pages
  • 25,00 €