menu

Didot-Saugrain-Gélis – Métiers du livre, banquiers, architectes – Cinq siècles d’histoire familiale

Cette passionnante histoire familiale commence au XVIe siècle. Les Didot ont été des maîtres incontestés dans le cercle parisien de la librairie, des industries de l’imprimerie et des arts typographiques. De 1700 aux années 1850, leur renommée surpasse celle des Estienne et des Elzévir.

De père en fils, sur quatre générations, les Didot seront libraires, imprimeurs, graveurs et fondeurs en caractères d’imprimerie, papetiers, typographes, érudits, lettrés, bibliophiles… L’imprimerie leur doit des innovations remarquables. Ils s’allient par mariage en 1799 à la famille Saugrain, une autre illustre dynastie de libraires-imprimeurs, active entre 1550 et le début du XIXe siècle.

Le récit s’accompagne d’une iconographie abondante, en grande partie originale, et d’arbres généalogiques inédits, qui montrent l’efficacité des réseaux et des alliances parmi les grandes familles qui se sont illustrées dans les métiers du livre à Paris et à Lyon : Didot, Saugrain, Rigaud, Nyon, Ravenel, Samson, Barrois, de Bure, Moutard, Aumont, etc.

Au XIXe siècle, cette famille aussi entreprenante que créative diversifie ses activités et s’allie par mariage à la famille Gélis, d’origine ariégoise. La saga familiale se poursuit avec des banquiers (qui seront aussi banquiers d’imprimeurs et soutiens indirects de Baudelaire), des ingénieurs, un industriel-négociant, une femme bienfaitrice de la pianiste Clara Haskil, et trois générations d’architectes : Paul, Jean et Bruno Gélis. Paul Gélis s’illustrera notamment dans la restauration et la reconstruction des monuments historiques et des églises de France après les deux conflits mondiaux.

  • Publié en décembre 2018
  • EAN/ISBN : 979-10-92796-12-4
  • 21 x 24 cm
  • 240 pages
  • 35,00 €